Croquis Anne-Charlotte Moulard
Portrait Anne-Charlotte Moulard

Carnet de bord 
     d'une réalisatrice                        photographe

"Poser un regard libre, espiègle et décalé

sur les corps et les lieux !"

Derrière les images d’Anne-Charlotte Moulard,

il y a son regard.

Un regard curieux, profond, nourri de danse, d’écriture, de dessin, de souvenirs, d’humour,

de songwriters américains, de lumière des plages

du Nord de la France, d’amour des gens

et des lieux vides.

Carnet Anne-Charlotte Moulard

Un regard et un art qui puisent loin dans l’enfance. Les mêmes questions : comment voit on selon que l’on est grand ou petit, près ou loin,  … ? Que nous disent les lieux - maison de famille, station balnéaire - quand ils se vident ? Comment raconter des histoires en images, jouer des formes et des couleurs non pas comme de purs objets esthétiques mais comme des supportes poétiques ? Le même goût du décalage, de l’humour tendre et des imaginaires infinis. La même interrogation devant ce temps qui passe sans toucher aux repères essentiels.

Un regard malicieux, décalé, libre. Un regard qui aime se promener, entre photographie et cinéma, mode et mémoire intime, seule ou avec une équipe de complices de longue date. Un regard qui cherche à faire rire ou sourire, à attiser le regard du spectateur, à lui proposer de jouer avec elle, de composer sa propre histoire, sa propre poésie, à partir de ce qu’elle lui donne à voir, plutôt que de lui imposer une vision du monde, des choses, des gens. 

"L'imagination est la seule limite

à l'invention du mouvement."

Merce Cunningham

Croquis Anne-Charlotte Moulard

"Puiser dans son imaginaire pour dialoguer

avec celui du spectateur".

Affiche Anne-Charlotte Moulard

Depuis son enfance, elle a toujours voulu raconter des histoires par l'image, nourrie d'animation, de dessins animés. Des dessins animés où elle voyait moins des princesses et des rêves que des clés pour apprivoiser ses peurs, le sentiment d'abandon, et donc une promesse de liberté, avec la conscience qu'une histoire avait autant de lectures possibles que de lecteurs. Les souvenirs ou les associations d’idées qu’éveillent chez elle les lieux et les objets sont ainsi le support à nos propres rêveries.

Affiches du projet Eloge de l'ordinaire

Graphisme par Laura Larrive

Réalisatrice photographe plutôt que photographe réalisatrice, Anne-Charlotte construit ses photos -et évidemment ses films- comme des histoires. L’image s'inscrit toujours dans une narration, et doit donc apparaître comme un instant saisi au vol, plutôt que comme quelque chose de fixe. Une image d’abord dessinée dans ses carnets, précieux réceptacles de son imaginaire.

Elle construit d'abord l'arrière plan (une envie de récit, une émotion à transmettre, un lieu à explorer) puis ajoute les détails, en "zoomant" progressivement . Les lieux ont donc un rôle central : lieux vides ou de passage, lieux d’enfance ou familiers, ou lieux qui évoquent des choses par leur fonction même, musée, jardin, plage, ils sont une invitation à l’imaginaire, une fenêtre sur les émotions des spectateurs.

Winner Nouveau Talents dans une production mode

Club des directeurs artistiques

 2019

2021-07-13 16.36.55.jpg
Tournage Thermal Anne-Charlotte Moulard

Tournage de Thermal, 2021

"Mouvement en images et images en mouvement".

«Mon regard observe, fixe le temps, les lumières et les lieux, souvent vides ou délabrés, mais suit surtout le mouvement des choses et des corps. Mon regard veut, depuis l’enfance, raconter des histoires par l’image, fixe ou animée et l’on y trouve souvent trois choses : la musique, les couleurs, et une réflexion sur l’identité.» 

Anne-Charlotte Moulard
Affiche Anne-Charlotte Moulard

La musique, car elle est au cœur de l’univers d’Anne-Charlotte : par la danse, par son amour des songwritters américains, par tout ce qui touche au geste, au-delà de la danse. Geste du musicien, geste du sportif, geste de l’acteur. Un geste capté par la caméra, fixé par la photo, et qui raconte en lui-même une histoire et un rapport au monde.

Pas de noir et blanc, des couleurs. Des couleurs pop, vives, celles des vacances, des bords de mer, de l’enfance. Des couleurs qui changent, se mélangent, au gré de la lumière du ciel ou de la mer, des métissages, des contrastes. Des couleurs dont les objets, les lieux et les vêtements ne sont que les supports, les prétextes. 

Affiche Early Bird, 2019

Des couleurs comme autant de facettes de nos identités, qui bougent, se mêlent, se brouillent. Anne-Charlotte n’a pas de thèse à défendre ni de comptes à régler, juste une envie de parler de tous, à tous, avec humour et légèreté, et de témoigner de ce mouvement puissant qui permet à chacun de s’affirmer tel qu’il est, tel qu’il veut être.

Echos du Touquet - Anne-Charlotte Moulard

Couverture des Echos du Touquet, 2020

Reportage Anne-Charlotte Moulard
Carnet Anne-Charlotte Moulard
"Réinterroger l’identité
et viser un message universel".

Anne-Charlotte est à la fois photographe et cinéaste, fille du Nord de la France et parisienne d’adoption, danseuse à ces heures perdues et la tête pleine de projets d’animation. Rêveuse solitaire et hypersociable. La réduire à l’un de ces aspects, c’est passer à côté de beaucoup de choses. Des facettes qui se rejoignent d’ailleurs dans son travail, pour composer un univers artistique fait de mouvement et de liberté.

Reportage sur France 3 Télévisions, 2020

"Qui ne sait pas peupler sa solitude ne sait pas non plus être seul dans une foule affairée. » Baudelaire

Portrait Anne-Charlotte Moulard
Interview Anne-Charlotte Moulard
Interview Anne-Charlotte Moulard
signature

"Je revendique la liberté de tout dire ou de ne rien dire, de tout penser et de tout imaginer, pas de limite créative, pas de restriction... l'art propose, le monde dispose..."

Photographies tournage de Thermal

et portrait, Laura Larrive